Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
365 pages

[Avis] Révolution T1 Le coeur du roi - Arnaud Delalande

14 Juillet 2017 , Rédigé par Audrey M Publié dans #Avis

Juin 2017

Livre n°17

Titre: Révolution Tome1 Le coeur du roi

Auteurs: Arnaud Delalande

Edition: Grasset

Nombre de pages: 441

Résumé:

Voici donc le retour de Viravolta, dit l'Orchidée Noire, espion du roi et "James Bond du XVIIIème siècle", pour deux tomes qui viennent conclure la saga entamée avec "Le Piège de Dante", traduit dans le monde entier.
Après avoir sauvé Venise et la France de Louis XV, puis aidé Washington et La Fayette à conquérir l'indépendance des États Unis, Viravolta se retrouve plongé dans la tempête de la Révolution française…
Chargé par le roi et Necker d'assurer la sécurité des États généraux, il est victime d'une tentative d'assassinat et laissé pour mort. Mais, revenu pour ainsi dire d'outre-tombe, il va devoir démêler les fils d'une mystérieuse conspiration qui met en péril la royauté finissante autant que la République en gestation... Viravolta lui-même, proche de la Cour mais sensible aux idées nouvelles, ami des philosophes et des Lumières, devra faire sa révolution intérieure... Mais cette fois, le prix à payer sera atroce et foudroyant...
Avec Viravolta, nous participons aux Etats généraux, à la prise de la Bastille, au Serment du jeu de paume, à la Déclaration des Droits de l'Homme, la fête de la Fédération, la fuite de Varennes, la chute de la monarchie, aux massacres de septembre, à la bataille de Valmy, la mort de Louis XVI, au procès de Marie Antoinette, à la déferlante de la Terreur !
L'idée, c'est de revivre l'Histoire caméra à l'épaule. En cette période troublée, il est nécessaire et passionnant de se replonger dans cette époque vibrante, insensée, que fut la naissance tumultueuse de la démocratie en France…
Roman historique et policier, fresque de cape et d'épée, oui - mais surtout, plongée dans un siècle en marche : on s'amuse, on s'étonne, on est emporté dans ce tourbillon…
 
Mon avis:
 
Enième plongée dans cette époque qui me fascine tant, le 18e siècle, et particulièrement la révolution française, avec ce roman mêlant faits Historique et pure fiction. La partie est assez exacte, très bien documentée et rendue très compréhensible à tous sans avoir besoin d'une base de connaissance d'Histoire et de politique (ce qui n'est pas toujours le cas). Quant à la fiction, l'intrigue est bien ficelée, très prenante et pleine de rebondissement, servie par des personnages auxquels on s'attache très rapidement. Un livre très plaisant à parcourir.
Lire la suite

[Avis] Le roman du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde - Thomas Malory

2 Juillet 2017 , Rédigé par Malhau M Publié dans #Avis

Juin 2017

Livre n°16 (Je n'ai pas sauté un numéro, voir article précédent ^^)

Titre: Le roman du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde

Auteurs:Thomas Malory

Edition: L'Atalante (La dentelle du cygne)

Nombre de pages: 1056

Résumé:

" Je le requiers de vous tous, hommes et dames de bonne maison qui lirez ce livre d'Arthur et de ses chevaliers, du commencement à la fin, priez pour moi. Ce livre fut terminé la neuvième année du règne du roi Édouard IV, par messire Thomas Malory, chevalier. " Achevé donc en 1469-1470, réagencé et publié par l'imprimeur Caxton en 1485, Le morte d'Arthur n'a pas cessé d'être réédité en Angleterre ; il est la référence arthurienne de toute la culture anglo-saxonne. De siècle en siècle, il a inspiré les grands poètes, plus tard les cinéastes. Il figurait aussi parmi les quatre livres que Lawrence d'Arabie emportait dans ses sacoches de selle quand il partait pour de lointains voyages. Tel est, conclut Caxton, " ce noble et joyeux livre, intitulé La mort d'Arthur, nonobstant qu'il traite de la naissance, de la vie et des faits et gestes dudit roi Arthur, de ses nobles chevaliers de la Table Ronde, de leurs merveilleuses quêtes et aventures, de l'accès qu'ils eurent aux secrets du Saint-Graal, et finalement de la mort douloureuse de tous et de la façon dont ils quittèrent ce monde ".
 
Mon avis:
 
Peut-on vraiment juger, noter, un livre comme celui-ci ? Qui plus est à notre époque, avec notre culture actuelle, notre éducation, notre rapport habituel aux romans ?

Le Morte Darthur, à été écrit par Sir Thomas Malory, dans les années 1450, pendant une peine d'emprisonnement et éditer en 1485 par un imprimeur anglais. Il rassemble et remanie tous les récits déjà existant sur le roi Arthur et sa Table Ronde et est devenu la référence en matière de légendes Arthuriennes. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il est la vérité (si tant est qu'il y en ai une...) sur cette histoire qui a été écrite, ré-ecrite, adaptée de nombreuses fois et par des nombreux auteurs au fil des siècle, à tel point qu'il est parfois difficile pour un grand amateur du roi Arthur de s'y retrouver parmis tous les personnages, leurs rapports entre eux, la généalogie, et les différentes aventures qu'ils traversent.

J'ai eu beaucoup de difficulté à le terminer. Même si la traduction à décider de moderniser le texte en utilisant des expressions plus récentes tout en conservant le style médiéval du récit de base, celà reste assez compliqué et « lourd » à lire. Le récit est plutôt décousu, parfois répétitif. J'ai l'habitude de ce vocabulaire chevaleresque mais ce n'est pas le livre que je vous conseillerais pour commencer à vous familiariser avec la légende Arthurienne. En revanche, si vous êtes, comme moi, un fervent passionné de cette fabuleuse histoire, c'est un incontournable. Malgré tout, à la fin, comme à chaque fois que je me retrouve plongée dans cet univers, j'ai ressentit un petit pincement au coeur de laisser là le noble roi Arthur, Perceval, Lancelot, Galaad, Gauvain, Keu et tous les autres chevalier de la Table Ronde.

Lire la suite

De retour...et tout petit bilan de Mai/Juin

2 Juillet 2017 , Rédigé par Audrey M

Je vous retrouve (enfin, je sais qu'il n'y à personne mais je ne perds pas espoir...) après près de 2 mois d'interruption. Les lectures ont été très laborieuses pour moi ces deux derniers mois. Le boulot, toujours le boulot... on devrait avoir droit à des congés lectures. Et puis, je m'étais lancée dans une lecture plutôt compliquée qui m'a pris la fin du mois de mai et l'intégralité du mois de juin.

Après la lecture de Richelieu, la foi dans la France j'ai enchaîné sur Les 3 Mousquetaires, l'aventure des ferrets de la reine. Je ne vous en parlerai pas ici parce qu'il s'agit uniquement d'une partie du récit d'Alexandre Dumas que j'ai acheté sur le stand merchandising de la comédie musicale Les 3 Mousquetaires à Forest National (oui, je suis une trèèès grande fan de comédies musicales, on en parlera peut-être un jour ^^). Du coup, je vous parlerai du roman de Dumas quand je l'aurais lu dans son intégralité. D'ailleurs, j'ai décidé de me mettre à jour dans les classiques de la littérature. Notre-Dame de Paris (tiens, encore une CM...), Tristan et Yseut et Alice au pays des merveilles m'attendent déjà dans ma PAL.

Le 2e roman à aussi un petit rapport avec une comédie musicale, bien que j'étais déjà passionnée par cette histoire bien avant qu'elle ne soit adaptée par Mr. Dove Attia, il s'agit de La Légende du roi Arthur. C'est donc avec Le roman du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table ronde de Sir Thomas Malory que je reprend le cours de ce blog. La chronique est à suivre. 

Bon dimanche à tous, avec un livre, et par ce temps...un plaid (et un thé :P)

Audrey M

Lire la suite